NEWS FINANCIÈRES

Nous agrégeons les sources d’informations financières spécifiques Régionales et Internationales. Info Générale, Economique, Marchés Forex-Comodities- Actions-Obligataires-Taux, Vieille règlementaire etc.

BULLETIN DU MATIN: 20 janvier 2021

20/01/2021
Source : Dow Jones Newswires French
Catégories: Economie/Forex
Les actions européennes devraient peu évoluer en attendant l'investiture de Biden 
 
Eurostoxx 50      3.595,42 points -0,20% 
CAC 40            5.598,61 points -0,33% 
DAX 30           13.815,06 points -0,24% 
FTSE 100          6.712,95 points -0,11% 
SMI              10.876,98 points -0,11% 
AEX                 651,28 points +0,15% 
BEL 20            3.713,33 points -0,85% 
IBEX 35           8.199,00 points -0,67% 
 
DJIA             30.930,52 points +0,38% 
Nasdaq           13.197,18 points +1,53% 
S&P 500           3.798,91 points +0,81% 
 
Nikkei 225       28.523,26 points -0,38% 
 
Cours de change à 06h50 
Variation par rapport à la clôture à New York 
 
EUR/USD      1,2143   +0,10% 
EUR/JPY      125,99   -0,04% 
USD/JPY      103,76   -0,14% 
 
   

A SUIVRE EN FRANCE

Soitec publie mercredi son chiffre d'affaires du troisième trimestre.

Fnac Darty a annoncé mercredi soir tabler pour 2021 sur une légère croissance de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel courant par rapport à 2020 et a publié une estimation rassurante de ses ventes de l'exercice écoulé, portée par une forte dynamique au quatrième trimestre et une solide croissance des ventes en ligne. Evoquant un "contexte toujours incertain", le groupe de distribution a indiqué anticiper "un premier semestre toujours perturbé par la crise sanitaire et un second semestre marqué par des conditions d'exploitation plus normalisées".

Le laboratoire vétérinaire Virbac a réalisé un chiffre d'affaires de 934,2 millions d'euros en 2020, en croissance de 5,7% à taux de change et périmètre constants. Selon FactSet, les analystes tablaient en moyenne sur un chiffre d'affaires annuel de 931,1 millions d'euros. Comme l'avait anticipé le groupe, le ratio de "résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions sur chiffre d'affaires" devrait se situer autour de 14% à taux de change constants et à périmètre réel en 2020.

Pour 2021, Virbac anticipe une croissance de son chiffre d'affaires à taux de change et périmètre constants comprise entre 3% et 5% - soit entre 0% et 2% à taux constants et périmètre réel - ainsi qu'un ratio de "résultat opérationnel courant avant amortissement des actifs issus d'acquisitions" sur chiffre d'affaires qui devrait se situer entre 10% et 12% à taux de change constants.

ACTIONS

Les marchés d'actions européens devraient peu évoluer mercredi en début de séance, tandis que les investisseurs attendent l'investiture de Joe Biden à la présidence des Etats-Unis.

A 7h25, le contrat à terme sur le CAC 40 cédait 9 points, soit 0,2%, selon les données du courtier IG Markets. Le contrat sur le DAX 30 perdait 5,5 points, soit 0,04%, et celui sur le FTSE 100 gagnait 22 points, soit 0,3%.

"Les marchés semblent être entrés dans une phase de consolidation depuis environ une semaine", commente Craig Erlam, d'OANDA. "Avec l'arrivée de la nouvelle administration Biden et sa volonté de se mettre à l'œuvre, il est possible que les marchés soient simplement dans une phase d'attente", ajoute-t-il.

Lors d'une intervention devant le Sénat des Etats-Unis qui doit confirmer sa nomination au poste de secrétaire au Trésor, Janet Yellen a plaidé en faveur d'une vaste politique de dépenses publiques pour relancer l'économie américaine. Selon elle, la priorité absolue du nouveau gouvernement Biden est de remédier aux difficultés provoquées par la pandémie de coronavirus, notamment en apportant une aide aux familles, aux entreprises et aux communautés les plus touchées par le ralentissement économique et en consacrant des fonds à la lutte contre le virus.

Dans ce contexte, Wall Street a terminé en hausse mardi, soutenue également par la publication de nouveaux bons résultats dans le secteur bancaire. L'indice Dow Jones (DJIA) a terminé sur un gain de 0,4%, à 30.930 points. L'indice élargi S&P 500 a progressé de 0,8% à 3.798 points. Le Nasdaq Composite a pris 1,5%, à 13.197 points.

En Italie, le président du Conseil, Giuseppe Conte, a remporté un vote de confiance au Sénat sans toutefois obtenir la majorité absolue, ce qui affaiblit son gouvernement qui cherche un moyen d'endiguer la pandémie de Covid-19 et de relancer l'économie. Le vote a été déclenché par la décision du parti centriste dirigé par l'ancien président du Conseil, Matteo Renzi, de se retirer de la coalition gouvernementale.

Giuseppe Conte a obtenu 156 voix en faveur de son gouvernement de gauche et 140 contre. Le parti de Matteo Renzi s'est abstenu. Ayant échoué à obtenir la majorité absolue au Sénat italien, qui compte 321 sièges, Giuseppe Conte pourrait rencontrer des difficultés à l'avenir pour faire adopter des lois.

"Nous aurons un gouvernement faible précisément au moment où nous aurions besoin d'un gouvernement très fort", souligne Valentina Meliciani, professeur d'économie à l'université LUISS de Rome.

En Asie, les marchés d'actions évoluent de manière contrastée mercredi, les inquiétudes relatives au coronavirus contrebalançant l'optimisme engendré par l'investiture de Joe Biden. L'indice Nikkei a clôturé en baisse de 0,4%. En revanche, à Hong Kong, l'indice Hang Seng gagnait 0,7% et l'indice phare de la Bourse de Shanghai avançait de 0,3% en fin de séance.


   
OBLIGATIONS

Les rendements des obligations du Trésor américain ont reculé mardi, tandis que les investissers suivaient l'audition de Janet Yellen par le Sénat, marquée par un appel à augmenter la dépense publique pour relancer l'économie.

Le rendement du bon du Trésor à dix ans a reculé de 0,5 point de base, à 1,092%, et celui du bon à deux ans a perdu 0,6 point de base, à 0,131%. Le rendement de l'obligation à 30 ans a fléchi de 1,3 point de base, à 1,839%.

CHANGES

Le dollar poursuit son repli mercredi face aux autres grandes devises, dont l'euro, pénalisé par la probabilité de mesures de relance supplémentaires aux Etats-Unis.

Selon Bank of America, les résultats des élections américaines "ont peut-être renforcé le potentiel de baisse du dollar à court terme", mais la majorité obtenue par les démocrates dans les deux chambres du Congrès "a semé les graines d'une stabilisation et d'un éventuel mouvement de hausse dans le courant de l'année", lorsqu'une reprise économique viendra soutenir la devise.

De son côté, ING anticipe une hausse de l'euro vers 1,30 dollar cette année. De nouvelles mesures de relance budgétaire et une Réserve fédérale (Fed) "non réactive" devraient rendre les rendements des obligations du Trésor américain à court terme, corrigés de l'inflation, "encore plus négatifs" et "naturellement peser" sur le dollar, estiment les analystes de la banque néerlandaise.

La reprise économique mondiale attendue à partir du deuxième trimestre devrait bénéficier aux devises sensibles à l'évolution de l'économie face au dollar, soulignent les analystes. Si l'économie américaine devrait mieux se porter que celle de la zone euro cette année, l'euro devrait s'apprécier face au dollar tout au long de l'année.

PETROLE

Les cours du pétrole progressent mercredi matin, portés par les espoirs de relance budgétaire aux Etats-Unis. Cependant, les inquiétudes concernant la vigueur de la demande à court terme perdurent, la pandémie de coronavirus continuant de perturber le secteur du tourisme et des voyages, prévient ANZ.

A 7h15, le contrat de mars sur le Brent de mer du Nord avançait de 34 cents, à 56,24 dollars le baril, tandis que celui de même échéance sur le brut léger doux (WTI) coté au Nymex gagnait 36 cents, à 53,34 dollars le baril.