RSS Feed  Les actualités de la BRVM en Flux RSS

NEWS FINANCIÈRES

Nous agrégeons les sources d’informations financières spécifiques Régionales et Internationales. Info Générale, Economique, Marchés Forex-Comodities- Actions-Obligataires-Taux, Vieille règlementaire etc.

Économie et finance en 7 du 15 au 21 Avril 2024

22/04/2024
Source : ORISHAS-FINANCE
Catégories: Economie et Finance en 7

Profitez d'une expérience simplifiée

Retrouvez toute l'information économique et financière sur notre application Orishas Direct à Télécharger sur Play Store

MARCHE DE CHANGES

Les devises sont calmes mais prudentes après une semaine difficile. Le dollar américain est resté proche de ses plus hauts après la politique mouvementée et les développements géopolitiques de la semaine dernière. Le dollar fait une pause alors que les investisseurs réfléchissent aux perspectives des taux américains. La force du dollar a également prévalu la semaine dernière lors des réunions de printemps du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale à Washington, et les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud ont publié une rare déclaration commune sur la question.

Le yen a atteint 154,70 pour un dollar, non loin du plus bas de 34 ans de la semaine dernière à 154,79 et assez proche du niveau de 155 qui est le prochain niveau d'alerte des traders concernant une éventuelle intervention des autorités japonaises. Le yen a été l'un des plus grands perdants face au dollar cette année, avec des pertes s'élevant à 9 %.

Le rand sud-africain s'est légèrement affaibli dans les premiers échanges, les marchés se calmant après une semaine de volatilité due aux tensions au Moyen-Orient. A 0756 GMT, le rand s'échangeait à 19,0925 contre le dollar américain, soit environ 0,1% de moins que sa précédente clôture. Le rand a perdu du terrain la semaine dernière alors que les rapports d'une attaque israélienne sur l'Iran ont provoqué des craintes d'un conflit accru et ont poussé les commerçants vers le dollar, valeur refuge.

La livre sterling reprend du poil de la bête après avoir chuté sous la barre des 1,24 dollars. La livre sterling est restée stable à 1,2367 $ à 0757 GMT, après avoir atteint son plus bas niveau en cinq mois la semaine dernière. Par rapport à l'euro, la livre est toujours en hausse de 0,45 %, mais son avantage sur la monnaie unique européenne s'est fortement érodé au cours de la semaine écoulée.

La stabilité économique de l’Afrique est menacée à cause d’une dévaluation historique des monnaies du continent face au dollar américain. Au Nigeria, le naira a perdu plus de la moitié de sa valeur en un an, alimentant l’inflation et menaçant l’économie. En réalité, la flambée des prix, l’effondrement des investissements et les incertitudes autour de la future monnaie de la CEDEAO aggravent la situation. Aussi, la crise du Covid-19 et la guerre en Ukraine ont perturbé les chaînes d’approvisionnement en Afrique et provoqué une inflation mondiale.

CRYPTOMONNAIES

Bitcoin a augmenté de 1% pour la dernière fois à 64 832 $. La plus grande cryptomonnaie au monde a achevé sa « réduction de moitié » ce week-end, un phénomène qui se produit environ tous les quatre ans et qui vise à réduire le rythme de création des bitcoins.

 

MARCHES MONETAIRES

La publication Statistiques du marché des titres publics éditée par UMOA-Titres indique que le volume total mobilisé par les pays de l’UEMOA (sauf le Niger) sur le marché primaire des titres publics de l'UEMOA au premier trimestre 2024, s'est élevé à 1 590,82 milliards de FCFA. Le volume le plus important est réalisé par la Côte d'Ivoire avec 674,55 milliards de FCFA. Il est suivi respectivement par Togo (256,22 milliards), le Sénégal (198,05 milliards), le Mali (194,51 milliards), le Burkina Faso (162,35 milliards), la Guinée Bissau (54,66 milliards) et le Bénin (50,47 milliards).

Le mardi 16 avril 2024, la Côte d’Ivoire a levé une somme de 33 milliards de FCFA sur le marché financier de l’UEMOA. C’était à l’issue de son émission d’adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) de durée trois mois. La Côte d’Ivoire veut assurer la couverture des besoins de financement de son budget. L’émetteur avait mis en adjudication 30 milliards de FCFA.

L'Etat de la Guinée Bissau a levé sur le marché financier de l'UEMOA la somme de 11 milliards de FCFA. C’était le 11 avril dernier à l’issue de son émission d'adjudication simultanée de bons assimilables du trésor (BAT) de 91, 182, 364 jours et d'obligations assimilables du trésor (OAT) de 3 ans. L'Etat de la Guinée Bissau envisage assurer la couverture des besoins de financement de son budget. Pour ce fait, l’émetteur a mis en adjudication un montant de 10 milliards de FCFA.

A l’issue d’une émission simultanée d'adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) de 364 jours et d'obligations assimilables du trésor (OAT) de 3 ans et 5 ans le mercredi dernier, l’Etat du Mali, à travers son Trésor Public a levé la somme de 20,391 milliards de FCFA sur le marché financier de l'UEMOA. L’Etat malien veut assurer la couverture des besoins de financement de son budget. Il avait mis en adjudication la somme de 25 milliards de FCFA.

Un communiqué publié vendredi mentionne que le gouvernement de la République démocratique du Congo a levé 88,08 milliards de francs congolais soit 32,03 millions USD grâce à l’émission des bons du Trésor. La source indique que cette opération financière effectuée à une maturité de six mois au total quatre soumissionnaires ont été servis et seront remboursés au plus tard le 08 octobre 2024, avec un taux de couverture du montant mis en adjudication 125, 83 %.

 

MARCHES BOURSIERS

En fin de semaine, la capitalisation boursière du marché des obligations de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a enregistré une hausse de plus de 17 milliards FCFA. Cette capitalisation s’est en effet établie à 10 327,173 milliards au terme de la séance de cotation de ce vendredi 19 avril 2024 alors qu’elle s’élevait à 10 309,294 milliards de FCFA à la séance de clôture du jeudi 18 avril 2024. Quant à la capitalisation boursière du marché des actions, elle est pour la seconde journée consécutive en baisse de 20,393 milliards, passant de 8 152,682 milliards de FCFA la veille à 8 132,289 milliards de FCFA. La valeur des transactions est toujours au-dessus du milliard FCFA, se situant à 1,186 milliard FCFA contre 1,793 milliard de FCFA la veille.

Les indices sont, pour la seconde journée consécutive, tous en baisse. L’indice BRVM Composite (l’indice général de la Bourse) a ainsi cédé 0,25% à 218,60 points contre 219,14 points la veille. Quant à l’indice BRVM 30 (indice des 30 valeurs les plus échangées de la Bourse), il a enregistré une baisse de 0,27% à 110,10 points contre 110,40 points précédemment. De son côté, l’indice BRVM Prestige (indice regroupant l’ensemble des valeurs inscrites sur le compartiment Prestige) est en repli de 0,17% à 102,23 points contre 102,40 points la veille.

MATIERES PREMIERES

Les prix du pétrole chutent de plus de 1 % alors que les tensions entre l’Iran et Israël s’apaisent. Les contrats à terme sur le Brent ont chuté de 1,21 $, soit 1,4%, à 86,08 $ le baril à 06h55 GMT. Le contrat de brut américain West Texas Intermediate (WTI) du premier mois pour mai, qui expire lundi, a chuté de 97 cents, ou 1,2%, à 82,17 dollars le baril, tandis que le contrat plus actif de juin a chuté de 1,23 dollars à 80,99 dollars le baril.

L’or recule alors que la hausse des rendements obligataires entame son attrait. L'or au comptant a chuté de 0,3% à 2 381,36 dollars l'once à 00h54 GMT. Les contrats à terme sur l'or américain ont baissé de 0,7% à 2 395,80 $ l'once.

L'argent pourrait avoir le pouvoir d'atteindre le cap des 30 dollars l'once après sa hausse de 26 % en mars-avril grâce à la hausse record de l'or et à la force du cuivre, même si les analystes estiment que le métal est mûr pour une correction technique. L'argent au comptant a chuté de 0,6% à 28,48 $ l'once, le platine a baissé de 0,1% à 930,72 $, tandis que le palladium est resté inchangé à 1 026,44 $.

Les données d'avril 2024 de la Direction de la statistique agricole (DSA) du Ministère de l'agriculture de l'élevage et de la pêche (MAEP) mentionnent qu’au Bénin, la production de l'anacarde est estimée à 203844 tonnes au titre de la campagne agricole 2023-2024. La production de l'anacarde est en progression de 9,0% par rapport à celle de 2022 (187033 tonnes). Les données de la DSA du MAEP indiquent que la production de l'anacarde a connu un niveau d'accroissement global de 56,5% sur les cinq dernières années.

La mine d’or Asanko au Ghana a enregistré selon Galiano une progression de 11 % par rapport au prix moyen de 1 850 dollars l’once obtenue au premier trimestre 2023, alors que les prix mondiaux ont atteint en mars un record à plus de 2 300 dollars l’once. Selon les informations, les revenus générés grâce aux ventes d’or ont atteint 65,46 millions de dollars au premier trimestre 2024, contre 65,2 millions de dollars pour la même période en 2023. Cette performance a été établie malgré une baisse des quantités vendues, 31 840 onces fin mars 2024, contre 35 174 onces fin mars 2023.

La Chine a accordé au gouvernement nigérien une « avance » de 400 millions de dollars sur ses prochaines ventes de pétrole brut qui devraient débuter en mai 2024. Cette somme servira à financer des projets dans le domaine de la sécurité, du développement agricole et de la santé.

 

ENTREPRISES

La raffinerie de Dangote a déclaré que la réduction significative du prix du diesel devrait affecter positivement toutes les sphères de l'économie et, à terme, réduire le taux d'inflation élevé dans le pays. Lors du déploiement des produits, la raffinerie a fourni il y a trois semaines un prix considérablement réduit de 1 200 N/litre, ce qui représente une réduction de plus de 30 % par rapport au prix du marché précédent d'environ 1 600 N/litre. La société a indiqué que la raffinerie avait reçu six millions de barils de pétrole brut dans ses deux SPM situés à 25 kilomètres du rivage.

Global Bioenergies annonce l’obtention de la certification ISO 9001:2015. Cette certification vient formaliser 3 ans d’efforts de la Société dans la mise en place de ses activités de production et de commercialisation. Les activités certifiées couvrent le développement des procédés, le développement des matières, la production d’isobutène et de ses dérivés, et leur commercialisation en tant qu’ingrédients pour la cosmétique ou comme carburants durables, en particulier les carburants d’aviation (SAF).

Dans l’intention de pouvoir aider son personnel local à gérer ses actifs pétrolier et gaziers, Petrofac Ltd a remporté jeudi 18 avril dernier un contrat de services techniques avec la compagnie pétrolière nationale de Guinée équatoriale. Il s’agit d’un contrat de cinq ans d'une valeur de 350 millions de dollars avec la Compania Nacional de Petroleos de Guinea Ecuatorial, ou GEPetrol, pour fournir des services techniques dans le cadre de l'exploitation du bloc régional B de la Guinée équatoriale.

Tripcel propose des solutions innovantes dans le but de simplifier les défis de connectivité rencontrés par les voyageurs du monde entier via son site Web e-SIM. Son objectif est de fournir aux voyageurs une connectivité fiable dans plus de 200 pays sans avoir besoin d'acheter de nouvelles cartes SIM, de se connecter au Wi-Fi ou de payer des frais d'itinérance a gagné une renommée internationale.

Google rejoint Microsoft, Apple et Nvidia  dans le club très fermé des sociétés valorisées plus de 2.000 milliards de dollars en Bourse. En fin de la journée du vendredi, le titre a perdu 1 % juste au-dessous de ce cap symbolique. La maison mère de Google avait aussi déjà franchi brièvement en séance ce seuil en novembre 2021, 21 mois à peine après avoir atteint les 1.000 milliards, avant d'être affaibli par la remontée brutale des taux de la Fed.

Turaco Gold a récemment acquis le projet aurifère Afema. Il a publié mercredi dernier les premiers résultats de forages pour ce projet. Ces premiers résultats montrent plusieurs interceptions d’or à haute teneur, avec notamment 5,18 g/t d’or à partir de 143 mètres et 8,43 g/t d’or à partir de 94 mètres.

Huawei est nommé leader dans le Magic Quadrant 2024 de Gartner pour les infrastructures LAN d'entreprise filaires et sans fil. La progression remarquable de Huawei dans le domaine de la « capacité d'exécution », qui lui a permis de se classer pour la première fois dans le top 3 témoigne de sa dynamique de longue date en matière d'innovation technologique et d'expansion du marché.

Pour le compte du premier trimestre 2024, le groupe pétrolier TotalEnergies a publié ses principaux indicateurs. La production d'hydrocarbures est supérieure à 2,45 millions de barils équivalent pétrole par jour. Mais la cession des actifs canadiens effective au cours du quatrième trimestre 2023, est portée par la hausse de la production GNL et les démarrages de Mero 2 au Brésil et d'Akpo West au Nigéria.

L’ancien Directeur général de la compagnie aérienne Air Sénégal a créé DELAA Impact, un fonds d’investissement dédié à la création et au déploiement de solutions de financements innovants aux besoins en infrastructures et industries au Sénégal et en l’Afrique de l’Ouest. Il a indiqué être heureux d’entamer ce nouveau chapitre entrepreneurial et de collaborer avec A&A Strategy and Investment Advisory, une boutique de conseil en stratégie et en financement de projet basée à Dakar.

 

BANQUES ET ASSURANCES

La semaine dernière, Fitch Ratings a confirmé la note de crédit à long terme “B” de la Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC). L’agence de notation des souverains, dont aucun n’était en position de défaut, a été décisive dans l’amélioration de la notation moyenne du portefeuille de prêts. L’agence a aussi mentionné dans son rapport que « la notation moyenne du portefeuille de prêts était de ”B-”à fin 2023, inchangée par rapport à 2022. Environ la moitié des prêts sont accordés à des souverains, tous performants à fin 2023. Le statut de créancier privilégié de la BIDC sur ses expositions souveraines conduit à une amélioration d'un cran de la notation moyenne du portefeuille de prêts à “B” ».

Déterminé à favoriser la transformation locale des matières premières plutôt que leur simple exportation, le gouvernement burkinabè obtient un soutien substantiel de la part de la BOAD pour concrétiser sa vision. Il s’agit de deux prêts d’un montant total de 29 milliards de F CFA auprès de la BOAD. Le premier prêt, d’un montant de 15 milliards de F CFA permettra l’achat et la transformation de 427 500 tonnes de coton graine en coton fibre. Le deuxième d’un montant de 14 milliards de F CFA, servira à la Société d’exploitation des phosphates du Burkina (SEPB) de renforcer ses capacités logistiques pour la production d’engrais minéraux destinés aux petits producteurs burkinabè.

Le bulletin hebdomadaire de la société de bourse FGI mentionne que la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a procédé le 08 avril 2024 à une injection hebdomadaire de liquidités d’un montant de 7 250 milliards FCFA au taux moyen pondéré de 5,50%.

Du lundi 15 au samedi 20 avril s’est tenue les réunions de printemps du Fonds Monétaire International (FMI) et de la Banque Mondiale. La rencontre a été marquée par des séances de travail avec des hauts fonctionnaires de ces institutions financières internationales, ainsi qu’avec un certain nombre de personnalités financières internationales participant aux réunions, afin de discuter de questions d’intérêt mondial, telles que les perspectives économiques mondiales, l’éradication de la pauvreté, le développement économique, le changement climatique, la transition énergétique et l’investissement dans le capital humain.

Le mercredi 17 avril 2024, le porte-parole du gouvernement ivoirien, Amadou Coulibaly a annoncé que la Côte d’Ivoire adhère à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). La BERD travaillait jusque-là en Afrique du Nord, notamment en Tunisie, en Egypte et au Maroc. La BERD travaillait jusque-là en Afrique du Nord, notamment en Tunisie, en Egypte et au Maroc. A noté que la BERD a pour mission de faciliter dans les pays membres la transition vers des économies de marché plus vertes, plus inclusives, plus résilientes et compétitives.

Les principaux indicateurs arrêtés par le Conseil d’administration mentionnent qu’à l’issue de l’exercice 2023, le résultat net de la société tunisienne Assurances Maghrébia SA a enregistré une progression de 19,20% par rapport à l’exercice précédent. Le résultat que la société tunisienne Assurances Maghrébia SA a publié s’est élevé à 28 millions de dinars (MD) contre 23,362 MD  au 31 décembre 2022, soit une augmentation de près de 5 MD.

 

CRIMES FINANCIERS

L’Afrique a opéré des réformes pour se conformer à la recommandation 15 du Groupe d’action financière (Gafi). Selon le rapport du Gafi, quatre pays africains sont éligibles en ce qui concerne les efforts des juridictions menant sur leur territoire une activité de fourniture de services d’actifs virtuels (VASP) d’importance matérielle pour se conformer à la recommandation 15. Il s’agit du Nigeria, l’Afrique du Sud, l’Égypte et les Seychelles. Selon le rapport du Gafi, le Nigeria et l’Afrique du Sud semblent les plus avancés en termes de réglementation des VASPs parmi les juridictions africaines, tandis que l’Égypte a explicitement interdit leur activité. Les Seychelles sont en phase transitoire d’adoption du cadre réglementaire des VASPs.

Les deux fondateurs du cabinet d’avocats Mossack Fonseca, accusés de blanchiment d’argent dans le scandale international d’évasion fiscale révélé en 2016 par les «Panama Papers» ont été condamnés à 12 ans de prison le mercredi dernier. Le procureur en charge de la lutte contre le crime organisé, Isis Soto a annoncé que les deux prévenus Jürgen Mossack et Ramon Fonseca « ont reçu et transféré des fonds provenant d’activités illicites en Allemagne et en Argentine».

Suite à une enquête sur des allégations de fraude au sein du ministère chargé de la lutte contre la pauvreté, l’agence de lutte contre la corruption du Nigéria a récupéré un peu plus de 27 millions de dollars. Betta Edu, ministre des Affaires humanitaires et de la Lutte contre la pauvreté, suspendue depuis janvier est accusée d’avoir détourné des fonds publics vers un compte bancaire privé.

Pour des raisons de "manquements très sérieux" dans la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme, la commission des sanctions de l’ACPR, le gendarme des banques, a annoncé mardi avoir infligé un blâme et une amende d’un million d’euros à Treezor. Selon l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), cette décision sanctionne « des manquements très sérieux » qui affectaient gravement plusieurs éléments fondamentaux du dispositif de lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme (LCB-FT) de cet établissement.

 

GOUVERNANCE

Le gouvernement ghanéen a annoncé lundi 15 avril 2024 qu’un accord de restructuration de dette a échoué. Un coup dur pour le Ghana qui est en défaut de paiement depuis 2022. Le Ghana cherchait à se débarrasser de treize milliards de dollars. Le pays peine depuis deux ans à gérer sa dette extérieure, malgré un emprunt de 3 milliards de dollars au FMI, en mai 2023. Un programme échelonne en plusieurs versements.

Porté par la dette intérieure, le service de la dette a grimpé de 40 % en 2023 au Togo. En 2023, le service de la dette togolaise est passé de 504 milliards FCFA en 2022 à 706 milliards FCFA, selon les données du Ministère de l’économie et des Finances à fin 2023. Cette dynamique reflète en partie les évolutions économiques des deux dernières années sur le marché régional Uemoa, sur fond de durcissement des conditions financières mondiales.

 

CROISSANCE REGIONALE

Pour le premier trimestre 2024, les flux d’investissement sous forme de capital privé ciblant l'Afrique ont atteint 3,52 milliards de dollars pour un total de 150 transactions. Les chiffres du premier trimestre 2024 affichent une baisse respective de 52,9% en valeur et 54,7% en nombre de transactions par rapport à la même période en 2023. Dans une perspective plus globale, le premier trimestre 2024 reste dans la lignée des performances précédentes (2017 à 2023). L'Afrique du Sud, le Nigeria, le Kenya, l'Egypte et le Maroc figurent parmi les principaux marchés destinataires des investissements.

Le lundi 15 avril 2024 s’est ouverte la quatrième édition du Cyber Africa Forum (CAF) en Côte d’Ivoire. Il s’agit d’un cadre annuel de discussion multinational pour les experts et décideurs du secteur numérique depuis 2020. Cette fois, les thématiques tournent autour de l’Intelligence artificielle. Les discussions tournent autour du thème « risques cybernétiques et Intelligence Artificielle (IA) : quelles stratégies de défense face aux nouvelles menaces numériques ? ». Ce thème vise à permettre de renforcer les capacités des acteurs clés du secteur numérique africain, et approfondir les réflexions pour permettre au continent de faire face aux enjeux liés à l’Intelligence Artificielle.

Du 16 au 17 avril dernier, s’est tenu le « Forum CAP GREEN ». Cette rencontre a permis de mener des réflexions sur les investissements et le financement de l’économie verte dans le cadre de la transition vers les énergies renouvelables. Le thème de cette édition est « Cap Green, de la vision à la transition : structuration et accélération des mécanismes de financement et d’investissement verts ». Les rencontres qui ont durés deux jours ont été marqués par des panels, des ateliers sectoriels animés par des experts.

L’Agence de promotion des investissements (API) a organisé la 4e édition du Cameroon Investment Forum (CIF 2023). Les activités ont démarré mercredi 17 avril dernier à Douala. La 4e édition du Cameroon Investment Forum tourne autour du thème « l’attrait des investissements productifs dans les chaînes de valeur agricole halieutique et pastorale en vue d'intensifier la dynamique d'import-substitution au Cameroun : focus sur les filières riz, mais, poisson, lait et palmier à huile ». L'objectif général du CIF 2023 est de mobiliser et orienter des investissements vers des projets de développement des segments/maillons critiques ou niches des chaînes de valeur des filières riz, maïs, poisson, lait et huile de palme afin de contribuer à la résorption du déficit de la balance commerciale du Cameroun.

Un communiqué publié mercredi mentionne qu’un atelier international de formation sur les Achats publics durables (APD) se déroulera à Dakar du 22 au 26 avril. Il s’agit d’un projet mis en œuvre par le Centre de formation de l’Autorité de régulation de la commande publique (ARCOP) en partenariat avec la Banque mondiale. L’atelier se tiendra à l’Institut de régulation de la commande publique (IRCOP) et regroupera des experts venus de la région ouest et nord du continent en vue de « repositionner la commande publique dans la région Afrique de l’Ouest en tant que catalyseur stratégique du progrès économique, social et environnemental ».

Dans le but de valoriser ses ressources minières et énergétiques et stimuler les investissements nationaux et internationaux dans le secteur, la Côte d'Ivoire va désormais organiser tous les deux ans un salon international. En effet, le gouvernement a décidé de créer un "Salon international des ressources extractives et énergétiques (SIREXE)". La première édition est prévue du 27 novembre au 2 décembre prochains au Parc d'exposition d'Abidjan.


0 COMMENTAIRE

Dans la même rubrique

01/07/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 24 au 30 Juin 2024

24/06/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 17 au 23 Juin 2024

18/06/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 10 au 16 Juin 2024

10/06/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 03 au 09 Juin 2024

03/06/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 27 Mai au 02 Juin 2024

27/05/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 20 au 26 Mai 2024

21/05/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 13 au 19 Mai 2024

13/05/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 06 au 12 Mai 2024

06/05/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 29 Avril au 05 Mai 2024

Voir aussi

Économie et finance en 7 du 24 au 30 Juin 2024

01/07/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 24 au 30 Juin 2024
Économie et finance en 7 du 17 au 23 Juin 2024

24/06/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 17 au 23 Juin 2024
Économie et finance en 7 du 10 au 16 Juin 2024

18/06/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 10 au 16 Juin 2024

Publicité