RSS Feed  Les actualités de la BRVM en Flux RSS

NEWS FINANCIÈRES

Nous agrégeons les sources d’informations financières spécifiques Régionales et Internationales. Info Générale, Economique, Marchés Forex-Comodities- Actions-Obligataires-Taux, Vieille règlementaire etc.

Economie et finance en 7, du 03 au 07 janvier 2022

07/01/2022
Catégories: Economie et Finance en 7

Profitez d'une expérience simplifiée

Retrouvez toute l'information économique et financière sur notre application Orishas Direct à Télécharger sur Play Store

Marché de changes

Prêt pour sa meilleure année depuis 2015, le dollar a été soutenu par une amélioration de l'économie américaine et une inflation persistante qui ont conduit à un virage restrictif de la Fed, qui devrait maintenant commencer à relever ses taux d'intérêt dès le mois de mars. L'euro, qui constitue la plus grande pondération de l'indice dollar, a baissé d'un peu plus de 7 % en 2021.  Si la livre sterling a atteint son plus haut niveau face à l'euro depuis février 2020, elle a reculé d'un peu plus de 1 % face au dollar sur l'année. Enfin, l’année aura été marquée par la chute de la livre turque, qui a perdu environ 44 % par rapport au dollar au cours de sa pire année en deux décennies, battue par une inflation galopante et la politique monétaire peu orthodoxe du gouvernement turc.

A la fin de cette première semaine de l’année 2022, l'euro remonte un peu dans un marché frileux. La monnaie européenne s'est raffermie un peu face au dollar et la livre a atteint son plus haut en cinq semaines mercredi dans un marché à l'appétit limité pour le risque alors que persistent les inquiétudes provoquées par le variant Omicron du Covid-19. Le dollar était en légère hausse en début de séance face à la monnaie européenne mais a ensuite renversé la tendance. La livre a atteint 1,3486 dollar, en hausse de 0,39% face au billet vert, un plus haut en cinq semaines.

 

Cryptomonnaies

Dans un contexte de vente généralisée des cryptomonnaies, le bitcoin a chuté de 5 % ce vendredi, pour atteindre son plus bas niveau depuis fin septembre, passant sous la barre des 41 000 dollars. La plus grande cryptomonnaie du monde était dernièrement en baisse de 3,7 % après avoir touché 40 938 $, son plus bas depuis le 29 septembre. L'Ether, le deuxième plus grand jeton en termes de capitalisation boursière, a chuté jusqu'à 8,6% à 3 114 $, son plus bas depuis le 1er octobre.

Zach Pandl, analyste chez Goldman Sachs a déclaré, dans une note de recherche pour les clients, que le bitcoin prendra des parts de marché à l'or en 2022, à mesure que les actifs numériques seront plus largement adoptés. Goldman Sachs estime que la cryptomonnaie détient actuellement une part de 20% du marché des "réserves de valeur". Le bitcoin s'échangeait autour de 46 073 USD mercredi, après avoir fortement chuté début décembre. En novembre, il avait atteint un sommet historique de 69 000 USD.

 

Marchés boursiers

La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a établi de nouveaux records au cours de l’année en franchissant le seuil des 6000 milliards F CFA de capitalisation du marché des actions. Au 31 décembre 2021, la capitalisation de la bourse des huit pays de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) s'est établie à 6085,4 milliards F CFA. Au même moment, celle du marché des obligations a atteint 7247 milliards F CFA, soit des hausses annuelles respectives de 39,33 % et de 19,76 %. L’indice BRVM 10 clôture l’année en hausse de 17,29 % et le BRVM Composite de 39,15 % par rapport à l’année 2020 confirmant le cycle haussier entamé depuis les premiers mois de 2021 en rupture par rapport à la tendance baissière observée depuis 2016. La valeur des transactions est évaluée ce jour à 722 milliards F CFA, soit une augmentation de 293 % par rapport à l'année 2020. Dans la même dynamique, le Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR) sur le marché financier régional a connu une hausse significative à 13.830 milliards F CFA d'actifs sous conservation, en hausse de 26 % par rapport à 2020.

La toute première séance de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) en ce début d’année s’est déroulée dans une situation contrastée. Au terme de la séance de cotation du lundi 3 janvier 2022, les principaux indicateurs de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) ont enregistré une baisse. La valeur totale des transactions s'est fortement rabaissée, se situant à 155,992 millions de FCFA contre 676,914 millions de FCFA la veille.

 

Marché monétaire

L’Etat du Burkina Faso, à travers sa Direction générale du trésor et de la comptabilité publique, a levé un montant de 36,500 milliards de FCFA (54,750 millions d’euros) au terme de son émission de bons assimilables du trésor (BAT) de maturité 364 jours organisée en partenariat avec UMOA-Titres basée à Dakar. Sur un montant global mis en adjudication de 35 milliards de FCFA, l’émetteur s’est retrouvé avec 45,037 milliards de FCFA de soumissions globales provenant des investisseurs, soit un taux de couverture du montant mis en adjudication de 128,68%. Après adjudication, le Trésor Public burkinabé a retenu 36,500 milliards de FCFA et rejeté les 8,537 milliards de FCFA restants, soit un taux d’absorption de 81,04%.

 

Matières premières

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole annonce que le Comité technique conjoint (JTC) de la Déclaration de coopération (DoC) signée par les membres de l’Opep et non Opep (Opep+), a tenu lundi sa 58e réunion, par vidéoconférence, pour examiner les conditions du marché mondial du pétrole. Dans un communiqué publié sur son site web, le secrétaire général de l’Opep, Mohammad Sanusi Barkindo a souligné “la nécessité de rester très agile et adaptable à la situation du marché pétrolier en constante évolution”. En référence au rapport mensuel de l’OPEP sur le marché pétrolier, le Sg de l’Opep a noté que la demande mondiale de pétrole devrait atteindre 100,6 mb/j en 2022, dépassant les niveaux d’avant la pandémie. Pour le moment, le pétrole, en hausse depuis quatre jours, poursuit sur sa lancée haussière. Les craintes quant à une escalade de la crise sociale au Kazakhstan, pays membre de l'Opep+, ainsi qu'une situation toujours tendue en Libye, soutenaient les prix sur un marché déjà préoccupé par une insuffisance de l'offre.

L’année 2021 a été marquée par la reprise de l'économie mondiale et de la demande entrainée par la réouverture des économies et un afflux massif d’argent dont les matières premières agricoles ont globalement largement bénéficié. Le café a véritablement explosé cette année avec une hausse de 71% des prix du Robusta et de 76% de l’Arabica se situant à des niveaux historiquement hauts. Le coton affiche son plus gros gain annuel en pourcentage depuis 2010. L’année a été également porteuse pour l’huile de palme avec un gain de 30,7% en 2021. Par contre, elle n’a pas été très favorable au cacao.

Les chiffres officiels publiés par le Comité de Coordination pour les Filières Café et Cacao (CCFCC) révèlent que les exportations du café et cacao ont baissé pour la campagne 2020-2021 au Togo. Au niveau de la commercialisation, la chute est estimée à plus de 23% pour le café dont le volume vendu est de 2000 t contre 2 600 t en 2020. La quantité de cacao commercialisée, quant à elle, est ressortie à 5400 t en 2021 contre 10 600 t il y a un an, traduisant une baisse d’environ 50%. 

Au Ghana, les transporteurs de cacao des différents entrepôts de la filiale du Cocobod, la Cocoa Marketing Company (CMC) ont démarré une grève illimitée pour obtenir de meilleures conditions de service et une augmentation de salaire. Godwin Ocansey, l'un des dirigeants de la Cocoa Carriers à Tema à Joy Business informe que depuis 4 à 5 ans, les salaires n'ont pas augmenté pour les transporteurs de cacao.

 

Entreprises

Janngo, la plate-forme digitale d’entreprenariat social fondée par la sénégalaise Fatoumata Bâ, a levé fin décembre €10,5 millions pour son fonds panafricain pour les startups technologiques, Janngo Start-Up Fund. Cette première levée de fonds a bénéficié de la participation de la Banque africaine de développement (BAD) à hauteur de €7 millions et $3,5 millions de l’Union européenne et de l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique.

La startup ghanéenne de technologie de la santé mPharma a annoncé jeudi 6 janvier avoir levé un montant de 35 millions USD en financement de série D. Les bailleurs de fonds ont fourni des capitaux propres de 30 millions USD, tandis que Citigroup a approuvé un prêt de 5 millions USD pour l’entreprise. Le nouveau financement est destiné à poursuivre l’expansion de la startup en Afrique, mais également à déployer une plateforme de commerce électronique pour les produits pharmaceutiques.

 

Banques et Assurances

La Banque africaine de développement, à travers le Fonds pour l’énergie durable en Afrique (SEFA), a approuvé une subvention d’un million de dollars pour faciliter la transition du Botswana. Cette enveloppe financière vise à soutenir le pays dans les énergies propres. Le projet d’assistance technique apporte un soutien au gouvernement du Botswana pour combler d’importantes lacunes dans les cadres politiques, réglementaires et juridiques identifiées lors de l’Africa Energy Market Place (AEMP 2019).

La Banque des États de l'Afrique centrale (BEAC) a déjà lancé le processus de désignation d'un consultant qui devrait être recruté dès cette année. En plus, elle annonce la mise en place d'une plateforme numérique afin de faciliter la collecte des données des compagnies d'assurance au sein de la sous-région. La plateforme numérique de données servira à assurer le suivi des rapports de contrôle et de scoring, un système de calcul de score. Pour sa part, le consultant aura la mission de finaliser le déploiement des systèmes de géolocalisation et la planification des contrôles ; de gestion des rapports de contrôle ; et de consultations et d'alertes.

Directeur général par intérim d’ARB Apex Bank Plc depuis le 26 juillet 2021, Alex Kwasi Awuah a été confirmé à la tête de la « mini » banque centrale en charge des 145 banques rurales et communautaires du Ghana par le conseil d’administration de Bank of Ghana (BoG), la banque centrale du pays. Le nouveau directeur a officiellement pris ses fonctions le 1er janvier 2022 pour un mandat de 4 ans.

Le renforcement du groupe sud-africain Sanlam dans le capital social de Saham Assurance Maroc annoncé en mai dernier n’aura pas lieu. C’est ce que relève un communiqué publié ce mardi 4 janvier par l’assureur. Cette annonce intervient dans un contexte marqué par les discussions entamées par Sanlam avec l’assureur allemand Allianz pour le rachat de tout le groupe en Afrique à l’exception de l’Afrique du Sud.

Le spécialiste du courtage en assurances Afma prend le contrôle du cabinet ivoirien ACR (Assureurs Conseil Réunis). Afma affirme avoir pour ambition de faire d’ACR un des leaders du courtage en assurance en Côte d’Ivoire, notamment grâce au savoir-faire que va apporter le courtier marocain et aux synergies commerciales qui seront créées entre les deux cabinets.

 

Crimes financiers

L'autorité suédoise de lutte contre la criminalité économique a annoncé mardi que l'ancienne PDG de la banque suédoise Swedbank Birgitte Bonnesen sera jugée pour "escroquerie aggravée", deux ans après des révélations de blanchiment d'argent visant la banque. L'ex-PDG est poursuivie pour blanchiment d'argent et "manipulation aggravée du marché".

 

Croissance régionale

Les services financiers numériques dans l'Uemoa ont enregistré de belles performances au cours de l’année 2020. La Bceao révèle dans son rapport annuel sur l'évolution des services financiers numériques dans l'Uemoa-année 2020 que quarante-deux (42) initiatives d'émission de monnaie via la téléphonie mobile sont enregistrées dans l'Union au 31 décembre 2020 avec notamment l'entrée de cinq (5) nouveaux établissements. Le nombre global de points de services a progressé de 30,72% pour s'établir à 1 071 390 à fin 2020, contre 819 608 à fin 2019. Au titre de l'accès, précise la Bceao, le nombre de comptes de monnaie électronique est ressorti à 94,23 millions, contre 76,9 millions en 2019, en hausse de 22,43%.

L’agence Umoa-Titres, acteur spécialisé dans la gestion et la promotion des titres publics de la zone UMOA (Union monétaire ouest africaine), a annoncé que la 4ème édition pour sa rencontre mensuelle à pour thème « La gestion de portefeuille dans la zone Uemoa : levier de performance des investissements sur le MTP (Marché des titres publics, ndlr). Prévue dans la ville de Lomé du 25 janvier au 27 janvier 2022, cette édition sera l’occasion de présenter le programme d’émissions des titres publics émis par adjudication de l’année 2022 aux acteurs du marché régional de la dette”.


0 COMMENTAIRE

Dans la même rubrique

20/05/2022 - Economie et Finance en 7

Economie et finance en 7, du 16 au 20 Mai 2022

13/05/2022 - Economie et Finance en 7

Economie et finance en 7, du 9 au 13 Mai 2022

06/05/2022 - Economie et Finance en 7

Economie et finance en 7, du 02 au 06 Mai 2022

06/05/2022 - Economie et Finance en 7

Economie et finance en 7, du 02 au 06 Mai 2022

29/04/2022 - Economie et Finance en 7

Economie et finance en 7, du 25 au 29 avril 2022

22/04/2022 - Economie et Finance en 7

Economie et finance en 7, du 18 au 22 avril 2022

15/04/2022 - Economie et Finance en 7

Economie et finance en 7, du 11 au 15 avril 2022

15/04/2022 - Economie et Finance en 7

Economie et finance en 7, du 11 au 15 avril 2022

08/04/2022 - Economie et Finance en 7

Economie et finance en 7, du 4 au 8 avril 2022

Voir aussi

Economie et finance en 7, du 16 au 20 Mai 2022

20/05/2022 - Economie et Finance en 7

Economie et finance en 7, du 16 au 20 Mai 2022
Economie et finance en 7, du 9 au 13 Mai 2022

13/05/2022 - Economie et Finance en 7

Economie et finance en 7, du 9 au 13 Mai 2022
Economie et finance en 7, du 02 au 06 Mai 2022

06/05/2022 - Economie et Finance en 7

Economie et finance en 7, du 02 au 06 Mai 2022

Publicité