RSS Feed  Les actualités de la BRVM en Flux RSS

NEWS FINANCIÈRES

Nous agrégeons les sources d’informations financières spécifiques Régionales et Internationales. Info Générale, Economique, Marchés Forex-Comodities- Actions-Obligataires-Taux, Vieille règlementaire etc.

Économie et finance en 7 du 06 au 12 Mai 2024

13/05/2024
Source : ORISHAS-FINANCE
Catégories: Economie et Finance en 7

Profitez d'une expérience simplifiée

Retrouvez toute l'information économique et financière sur notre application Orishas Direct à Télécharger sur Play Store

MARCHE DE CHANGES

Le dollar s'est négocié pour la dernière fois à proximité de sa clôture précédente de 105,33 contre un panier de devises mondiales. Il s'est consolidé face à ses principaux concurrents, les participants au marché attendant les données sur l'inflation américaine pour évaluer les perspectives de réduction des taux d'intérêt cette année. Face au yen, le dollar se maintient à 155,80, après avoir atteint son plus haut niveau depuis le 2 mai à 155,965.

EUR/USD évolution de la semaine

Place boursière : Forex rates and Precious Metals

L'euro est resté inchangé à 1,0769 $ alors que la zone euro se prépare à son propre chiffre d'inflation vendredi.

EUR/XAF évolution de la semaine

Place boursière : Forex calculated Rates

La livre sterling était ferme à 1,2517 $, en baisse de 0,03 % sur la journée. Les données publiées vendredi ont montré que l'économie britannique a connu au premier trimestre sa plus forte croissance depuis près de trois ans, mettant ainsi fin à la légère récession dans laquelle elle était entrée au second semestre de l'année dernière.

EUR/GBP évolution de la semaine

Place boursière : Forex Rates and Precious Metals

Le yen s'est affaibli de 0,11% à 155,91. Le dollar a progressé après une baisse de 3 % au début du mois, sa plus forte baisse hebdomadaire en pourcentage depuis début décembre 2022, après deux interventions présumées des autorités japonaises.

EUR/CNY évolution de la semaine

Place boursière : Forex Rates and Precious Metals

Le yuan chinois tombe à son plus bas niveau depuis 2 semaines en raison de la faible croissance du crédit et de la menace tarifaire américaine. Il a perdu 1,9 % de sa valeur par rapport au dollar cette année et reste vulnérable face à une reprise économique fragile ainsi qu'aux défis politiques et géopolitiques.

Le yuan offshore s'échangeait 42 pips plus faible que le yuan onshore à 7,238 pour un dollar.

La roupie indienne s'est légèrement affaiblie, entraînée par le déclin de ses pairs asiatiques et une nouvelle baisse des indices boursiers nationaux en raison des inquiétudes concernant le résultat des élections générales. La roupie était à 83,52 pour un dollar américain à 11h06 IST, en baisse par rapport à 83,50 lors de la séance précédente. L'indice indien Nifty 50, s'ajoutant à la baisse de la semaine dernière, a chuté de près de 1 % pour atteindre son plus bas niveau en trois semaines.

Le naira est passé de la monnaie la plus performante au monde en mars à la pire en avril alors que les entrées de dollars se raréfient. La devise s'échange entre un taux de 1 400 N et 1 440 N par dollar américain sur les marchés des changes officiels et non officiels, après avoir annulé les gains réalisés en mars qui l'ont vu atteindre un sommet de 1 000 N.

EUR/NGN évolution de la semaine

Place boursière : Forex Rates and Precious Metals

USD/NGN

Place boursière : Forex rates and precious Metals

Le rand sud-africain a peu changé en début de séance lundi, avant les données sur l'inflation américaine attendues cette semaine et susceptibles de donner des indices sur l'évolution future des taux d'intérêt de la Réserve fédérale. A 06h30 GMT, le rand s'échangeait à 18,4200 contre dollar, proche de sa précédente clôture de 18,4300. L'obligation d'État de référence de l'Afrique du Sud à l'horizon 2030 était stable lors des premières transactions, avec un rendement de 10,515 %.

 

CRYPTOMONNAIES

Le bitcoin a augmenté de 1,99 % pour atteindre 61 682,00 $.

 

MARCHES MONETAIRES

L’Etat du Niger a obtenu le lundi 6 mai dernier la somme de 77 milliards FCFA sur le marché financier de l’UEMOA au terme de son émission simultanée d'adjudication de bons assimilables du trésor (BAT) de 364 jours et d'obligations assimilables du trésor (OAT) de 3 et 5 ans. Le pays veut ainsi assurer la couverture de ses besoins de financement de son budget.

A la fin de son émission d’adjudication ciblée d’obligations assimilables du trésor (OAT) de 5, 7 et 10 ans, le Bénin a levé la somme de 74,780 milliards de FCFA sur le marché financier de l’UEMOA. L’Etat béninois veut assurer la couverture des besoins de financement de son budget. Il a mis en adjudication le montant de 70 milliards FCFA. A la fin l’opération, il a reçu des soumissions globales de 74,780 milliards FCFA, soit un taux de couverture du montant mis en adjudication de 106,83%.

Un communiqué rendu public jeudi mentionne que 25 millions de dollars américains ont été levés sur le marché financier par le gouvernement de la République démocratique du Congo. L’émission des bons du Trésor sur le marché financier a été effectuée pour une maturité de six mois au total dont un soumissionnaire a été servi et sera remboursé au plus tard le 29 octobre 2024, avec un taux de couverture du montant mise en adjudication de 83,33 %.

 

MARCHES BOURSIERS

A l’exception du marché des obligations, les activités du marché de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) ont enregistré une baisse à l’issue de la séance de cotation du vendredi 10 mai 2024. La valeur des transactions est passée de 2,553 milliards de FCFA le mercredi 8 mai 2024 à 1,382 milliard de FCFA ce vendredi 10 mai 2024. Pour sa part, la capitalisation boursière du marché des actions a enregistré une baisse de 15,612 milliards, se situant à 8 181,352 milliards de FCFA contre 8 196,964 milliards de FCFA la veille. Celle du marché obligataire connait une augmentation de 3,756 milliards, passant de 10 267,013 milliards FCFA la veille à 10 270,769 milliards FCFA ce vendredi 10 mai 2024.

Contrairement à la séance de la veille, tous les indices sont en baisse. L’indice BRVM Composite a ainsi régressé de 0,19% à 219,91 points contre 220,33 points la veille. L’indice BRVM 30 est dans la même logique, cédant 0,13% à 110,27 points contre 110,41 points précédemment. L’Indice BRVM Prestige se retrouve avec 0,85% à 103,56 points contre 104,45 points la veille.

BRVM COMPOSITE évolution de la semaine

BRVM 30 évolution de la semaine

La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah, a sonné, vendredi, la cloche d’ouverture des marchés à la Bourse de Londres, en marge de sa participation à la septième édition des Morocco Capital Markets Days (MCMD). Cette cérémonie traditionnelle a été l’occasion pour Mme Fettah et la directrice générale du London Stock Exchange, Julia Hoggett, de mettre en avant le partenariat vieux de 10 ans entre la Bourse de Casablanca et son homologue de Londres, ainsi que l’environnement macroéconomique favorable dont jouit le Maroc, grâce aux réformes lancées par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Les responsables de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) ont informé que la première cotation à la Bourse des trois emprunts obligataires aura lieu le mercredi 15 mai 2024. « FCTC Electricité Pour Tous (EPT) 7% 2023-2030», « FCTC EPT 7,25% 2023-2033 » et « FCTC EPT 7,50% 2023-2038 » sont les emprunts obligataires d'un montant de 60 milliards FCFA dont leur cotation est prévu pour quelques jours. Le fonds Programme Electricité Pour Tous (PEPT) a opté pour la titrisation de créances, dans sa recherche de mécanisme financier innovant lui permettant de poursuivre ses activités d’électrification des zones urbaines et rurales.

 

MATIERES PREMIERES

Les prix du pétrole ont continué de baisser lundi sur fond de signes de faiblesse de la demande de carburant et alors que les commentaires des responsables de la Réserve fédérale américaine ont dissuadé les espoirs de baisse des taux d'intérêt, ce qui pourrait ralentir la croissance et freiner la consommation d'énergie dans la plus grande économie mondiale. Les contrats à terme sur le brut Brent ont glissé de 7 cents, ou 0,1%, à 82,72 dollars le baril à 06h24 GMT, tandis que les contrats à terme sur le brut américain West Texas Intermediate étaient à 78,21 dollars le baril, en baisse de 5 cents.

PETROLE Brut WTI evolution de la semaine

Place boursière : New york Mercantile Exchange

Pétrole Brut Brent évolution de la semaine

Place boursière : ICE Futures Europe

Le ministre du pétrole du Nigeria a déclaré mardi que le pays pourrait produire 6 millions de barils de pétrole par jour avec des investissements adéquats dans son secteur énergétique. Lors d'une présentation à l'Offshore Technology Conference, Heineken Lokpobiri a également déclaré que les nations africaines devaient donner la priorité à la production de leurs propres réserves de pétrole et de gaz.

Les prix de l'or sont restés stables lundi alors que les investisseurs attendaient les principaux rapports sur l'inflation américaine, qui pourraient apporter davantage de lumière sur le calendrier de la première baisse des taux de la Réserve fédérale. L'or au comptant a tenu bon à 2 358,42 $ l'once à 02 h 29 GMT. Les prix ont atteint leur plus haut niveau depuis deux semaines lors de la session précédente. Les contrats à terme sur l'or américain ont chuté de 0,4% à 2 364,60 $.

L’OR évolution de la semaine

Place boursière : Forex rates and Precious metals

L'argent au comptant a chuté de 0,1% à 28,12 $ l'once, le platine a légèrement baissé de 0,2% à 991,87 $ et le palladium a perdu 0,5% à 973,21 $.

Argent évolution de la semaine

Place boursière : Forex Rates and Precious Metals

Le président directeur général du groupe Montage Gold Martino De Ciccio a annoncé qu’un gisement aurifère de grande envergure  vient d'être découvert dans les départements de Kani et de Dianra, localités situées dans le nord de la Côte d’Ivoire. A l'en croire, la capacité annuelle de l'usine du projet sera de 11 millions de tonnes de minerai par an. Soit la troisième plus grande en Afrique de l'Ouest, derrière les deux mines situées au Burkina Faso et en Guinée qui ont des capacités de 12 millions de tonnes chacune.

Le directeur général du Conseil de l’anacarde (CBT), Francis Alfred a indiqué le 2 mai dernier que la Tanzanie a récolté 305 000 tonnes de noix de cajou en 2023/2024. La récolte affiche une hausse de 61 % par rapport aux 189 000 tonnes de noix produites au cours de la campagne précédente. Il s’agit en outre de la plus importante récolte réalisée sur les 5 dernières années.

 

ENTREPRISES

L’Africa Enterprise Challenge Fund (AECF) a lancé le programme ‘‘Investir dans l’Entrepreneuriat Féminin pour une économie plus verte au Bénin (IFEV-Bénin) ’’. Ce programme est financé par Affaires Mondiales Canada (AMC) pour l’amélioration de la résilience des femmes entrepreneures. Ainsi, l’AECF qui s’engage aux côtés des femmes entrepreneures a notamment mobilisé des fonds pour investir dans au moins 4 petites et moyennes entreprises (PME), deux institutions de microfinance et 5 coopératives de femmes.

La société minière australienne Leo Lithium a annoncé mercredi avoir signé un accord avec la société chinoise Ganfeng Lithium pour vendre sa participation restante de 40 % dans une mine au Mali pour 342,7 millions de dollars.

Au cours du premier trimestre 2024, MTN Nigeria a annoncé une réduction de 173,2 millions $ sur son exposition aux lettres de crédit. MTN Nigeria a révélé avoir ramené le montant de « ses engagements non réglés de 416,6 millions de dollars au 31 décembre 2023 à 243,4 millions de dollars au 31 mars 2024 ». MTN Nigeria dit avoir mobilisé ses réserves de trésorerie en naira, spécifiquement allouées à ces engagements afin de parvenir à ce résultat.

La mine de diamants Karowe du Botswana a livré 89 145 carats au premier trimestre 2024, contre 89 640 carats un an plus tôt. C’est l’annonce faite le 10 mai par son propriétaire canadien Lucara Diamond. Cet actif devrait livrer un maximum de 375 000 carats en 2024, contribuant au statut du Botswana comme premier producteur mondial de diamants en valeur. Le bilan indique que les revenus liés aux ventes ont légèrement baissé pour s’établir à 39,5 millions de dollars.

Le major pétrolier Shell a déclaré lundi qu’elle va céder sa participation majoritaire dans une unité locale sud-africaine en aval après un examen approfondi de ses activités dans toutes les régions. Shell a indiqué dans un communiqué qu’elle a décidé de remodeler son portefeuille d’activités en aval et à l’intention de céder sa participation dans SDSA. Shell poursuit ses activités d'exploration au large des côtes du pays, ce qui suscite l'opposition des défenseurs de l'environnement, qui ont intenté une action en justice.

En collaboration avec Vectalia, gestionnaire espagnol du transport public à Nador, la startup Weego, fondée par un Marocain et un Sénégalais a lancé une nouvelle application. Cette dernière offre aux usagers la possibilité de localiser directement les bus Vectalia, d’indiquer leur temps d’arrivée réel et de suivre leur avancement entre les stations, en plus de pouvoir payer leur abonnement en ligne ou dans n’importe quelle agence cash Plus. La solution vise à améliorer l’expérience utilisateur du transport public d’autobus dans la province de Nador.

 

BANQUES ET ASSURANCES

Le 1er avril dernier, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a annoncé la nomination de Ndèye Bineta Delphine NDIAYE au poste de Directrice de la Communication et des Relations Publiques de l’institution financière. Elle remplace Serge André-Philippe BOUAH, désormais Directeur du département des Relations Institutionnelles de la Banque. La nouvelle directrice pilotera toutes les activités visant à définir les politiques et procédures de communication, de marketing et de relations publiques de la Banque.

L’United Bank for Africa UBA et la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) ont signé un partenariat dans le but de soutenir la Petite et Moyenne Entreprise PME court sur 3 ans. Ce partenariat a pour ligne directrice de catalyser l'industrialisation de l'Afrique et stimuler le commerce intra-africain pour améliorer le bien-être socio-économique du continent et de ses habitants. UBA fournira des services financiers dans quatre domaines principaux, à savoir l'agroalimentaire, l'automobile, les produits pharmaceutiques et le transport et la logistique.

Les dépôts de la clientèle, dans le bilan consolidé au compte courant de la Banque centrale du Congo se sont situés à 12.386,67 millions USD, soit une hausse mensuelle de 2,66 %. A en croire la source, la structure de dépôts a été principalement dominée par les dépôts des ménages, des entreprises privées et ceux des entreprises publiques qui ont représenté respectivement 33,1 % ; 32,6 % et 11,6 % du total, suivis de ceux des petites et moyennes entreprises, des ISBLM et de l’Administration publique». Les crédits bruts affichent aussi une croissance mensuelle de 1,0 %, pour s’établir à 7.530,7 millions USD contre un niveau de 7.451,9 millions à fin février 2023.

Dans le but d’offrir des opportunités de moyens de subsistance aux groupes marginalisés et vulnérables au Ghana et au Sénégal, la Banque africaine de développement et Invest in Africa ont lancé conjointement le projet MicroGREEN. Le projet intitulé «Renforcer le micro-entrepreneuriat des femmes, des jeunes et des personnes handicapées pour des emplois verts dans le domaine des ressources naturelles », générera jusqu'à 500 opportunités d'emplois verts tout en fournissant des services essentiels de développement des entreprises. Le projet devra renforcer les capacités entrepreneuriales et les compétences commerciales d'au moins 1 000 jeunes âgés de 15 à 35 ans, dont 60 % de jeunes femmes, 10 % de personnes ayant des besoins spéciaux et 30 % d'autres jeunes dans les deux pays.

La Banque publique américaine de financement de l'import-export (US EXIM), à travers sa présidente Reta Jo Lewis, a annoncé, le jeudi 9 mai 2024, la signature de trois accords avec diverses autorités angolaises. L'accord le plus significatif annoncé concerne un financement de 900 millions de dollars d’un projet de centrale d’énergie solaire d'une capacité de 500 mégawatts. Un second accord, d'un montant de 363 millions de dollars, ne représente pas un financement direct, mais plutôt une garantie de 350 millions de dollars sur un prêt accordé par Standard Chartered Bank et Africa Finance Corporation à l'entreprise américaine Accrow Bridges. Le troisième accord, d'un montant de 43 millions de dollars, vise à financer l'installation d'équipements de radiocommunication.

La Banque Européenne d’Investissement (BEI) a renforcé son partenariat avec le Groupe COFINA afin d’assurer le développement de l’agriculture durable en Côte d’Ivoire. Le partenariat établi grâce au soutien de l’Union européenne (UE), vise à accompagner le Groupe aux chaînes de valeur agricoles, dont le cacao. L’accord inclut des objectifs ambitieux en matière d’action climatique, de durabilité environnementale et d’inclusion financière, notamment pour les femmes.

Le Groupement interbancaire monétique de l’Union économique et monétaire Ouest Africaine (GIM-UEMOA) et l’Institut national polytechnique Houphouet Boigny (INP-HB) ont signé une convention afin d’assurer le développement et l’encadrement du capital humain. Le directeur de GIM-UEMOA, Minayegnan Coulibaly a indiqué lors de la signature qu’ils suscitent des « vocations au niveau des lycéens et des étudiants, mais lorsque ces étudiants et élèves ont ces vocations, il faut des institutions de l’éducation pour les accueillir dans ces filières ».

Lors des assemblées annuelles 2024 du Groupe de la BID à Riyad, la Société islamique d’assurance des investissements et des crédits à l’exportation (SIACE) a scellé un partenariat avec la signature d’une police d’assurance contre le non-respect des obligations financières souveraines (NHFSO). L’accord d’assurance a été a été formalisé par les signatures du PDG de la SIACE, Oussama Kaissi, et de Irina Dudkina, responsable de la structuration à la Deutsche Bank. NHFSO a facilité un financement de 161,4 millions d’euros de la part de la Deutsche Bank à l’intention du gouvernement de la République de Côte d’Ivoire, représenté par son ministère de l’économie et des finances.

 

CRIMES FINANCIERS

Les rapports de suivi publiés par le Groupe d’action financière (GAFI) indiquent que quatre pays ont amélioré leurs mesures de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme (LCB/FT). Chypre, la Lituanie, la Croatie et la Pologne sont les pays qui ont amélioré leurs mesures de LCB/FT. Sur quarante recommandations, trois n’ont été jugées que partiellement conformes par le GAFI à Chypre et quatre en Lituanie. La Croatie et la Pologne comptent en revanche respectivement douze et seize recommandations partiellement conformes. Sur quarante recommandations, trois n’ont été jugées que partiellement conformes par le GAFI à Chypre et quatre en Lituanie.

Le Groupe Banque TD fait l’objet d’une enquête lié au blanchiment de profits illicites tirés du fentanyl aux États-Unis. La TD pourrait être frappé de sanctions plus sévères que prévu selon un analyste bancaire. Dans une note l’analyste Gabriel Dechaine, de la Banque Nationale, a déclaré que le pire scénario parmi les multiples enquêtes américaines auxquelles la TD fait face doit être réévalué.

La Fédération guinéenne et associations des tradipraticiens et herboristes de Guinée accusent le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique de détournement de plusieurs montants destinés à financer leurs projets. Les responsables de la Fédération guinéenne et associations des tradipraticiens et herboristes de Guinée dénoncent le refus du département dirigé par Oumar Diouhé Bah d’appliquer un protocole d’accord signé, depuis 2011, entre leur structure et le ministère de la Santé.

Dans la soirée du 30 avril 2024 le verdict sur le sort du patron de binance est finalement connu. Changpeng Zhao, le charismatique fondateur de Binance va purger une peine de quatre mois de prison pour ne pas avoir correctement lutté contre le blanchiment d’argent. Les autorités américaines accusaient depuis 2021 Binance d’avoir laissé de l’argent sale circuler, et de ne pas avoir mis en place de mesures de vérification d’identité suffisamment solides, ce qui aurait permis à des criminels de transférer des fonds.

Lors d’un séminaire international tenu à Tanger, les efforts du Maroc en matière de lutte contre les différentes formes de crimes de blanchiment de capitaux ont été exposés. Les discussions qui ont tournés autour du thème « la lutte contre le blanchiment de capitaux: Enjeux et défis », ont mentionnés que le Maroc dispose d’un arsenal juridique solide qui a contribué à la consolidation du dispositif de lutte contre les crimes de blanchiment de capitaux. Le président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ), Mohamed Abdennabaoui a relevé qu'environ 114 décisions judiciaires sur des crimes de blanchiment de capitaux ont été rendues au premier trimestre 2024.

Le juge de la Haute Cour fédérale d'Abuja, Emeka Nwite, a accordé le 24 avril 2024 à la Commission des crimes économiques et financiers (EFCC) une ordonnance provisoire pour geler 1 146 comptes bancaires « en attente de conclusion de l'enquête ». Les comptes visés appartiennent à des particuliers et à des entreprises qui font l'objet d'une enquête pour des infractions présumées proches des transactions non autorisées en matière de change, de blanchiment d'argent et financement du terrorisme.

 

GOUVERNANCE

L’agence de notation Fitch Ratings a confirmé l'IDR du Nigeria à « B- » et a révisé les perspectives de la note de défaut de l'émetteur (IDR) en devises étrangères à long terme de positive à stable. Les perspectives positives reflètent en partie les réformes entreprises au cours de l'année dernière pour soutenir le rétablissement de la stabilité macroéconomique et renforcer la cohérence et la crédibilité des politiques. Fitch prévoit que le déficit budgétaire se creusera de 0,3 point de pourcentage en 2024 pour atteindre 4,5 % du PIB (mais 0,5 point de moins que ce que nous avions prévu lors de notre dernière revue).

 

CROISSANCE REGIONALE

La Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire de l’UEMOA (CRRH-UEMOA) a enregistré une croissance significative de son résultat net à 1,3 milliards de FCFA au 31 décembre 2023, à la fin de la première année de mise en œuvre de son nouveau plan stratégique 2023-2027. La CRRH-UEMOA affiche une augmentation remarquable de 180% par rapport à l'année précédente. Cette performance exceptionnelle découle principalement d'une croissance significative du Produit Net Bancaire (PNB) de 21% et d'une gestion rigoureuse des charges. La dynamique positive de la CRRH-UEMOA est confirmée avec une augmentation de 50% du total bilan qui atteint 300 milliards de FCFA à la fin de l'année 2023.

La CEDEAO accorde un soutien à un de ses pays membres, la Gambie. Le président de la Commission de la Communauté Economique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), Omar Alieu Touray, et le ministre gambien de l'Economie numérique, Ousman A. Bah, ont conclu un accord de subvention lors du 15e sommet de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI). Ces fonds permettront au pays de renforcer les progrès significatifs dans son parcours de transformation numérique et à améliorer la gouvernance du pays grâce aux nouvelles technologies.

Le pétrole nigérien a officiellement coulé le 22 avril dernier dans le pipeline Niger-Bénin, avec l'arrivée des premières gouttes à la station terminale de Sémé Kraté. Mais la décision des autorités béninoises de ne pas acheminer le produit vient tout changer. Le Bénin interdit aux navires de charger du pétrole nigérien. L’analyste politique béninois David Morgan a indiqué que cette décision du Bénin s’appuie sur le principe de souveraineté des Etats et sur le fait que la partie nigérienne ait maintenu fermé sa frontière avec son voisin.

Des experts et cadres des universités de 20 pays membres de l’Organisation des Etats d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) ont tenu un atelier de réflexion sur la question liée à la création de fonds nationaux pour la Recherche et l’Innovation (R&I). Cette rencontre s’inscrit dans l’objectif d’aider les pays participants à améliorer la qualité et l’efficacité de leurs politiques et écosystèmes de recherche et d’innovation.

 

AUTRES GRAPHIQUES DE LA SEMAINE

 

LES INDICES DE LA BRVM

 

BRVM Svc Pub Idx évolution de la semaine

COMMODITIES

Le coton évolution de la semaine

Place boursière : ICE Futures U.S

CACAO évolution de la semaine

Place boursière : New york Mercantile Exchange

Café Robusta évolution de la semaine

Place boursière : Europe

DEVISES

 

EUR/GHS évolution de la semaine

Place boursière : Forex Rates and Precious Metals

USD/GHS

Place boursière : Forex rates and precious Metals


0 COMMENTAIRE

Dans la même rubrique

01/07/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 24 au 30 Juin 2024

24/06/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 17 au 23 Juin 2024

18/06/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 10 au 16 Juin 2024

10/06/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 03 au 09 Juin 2024

03/06/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 27 Mai au 02 Juin 2024

27/05/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 20 au 26 Mai 2024

21/05/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 13 au 19 Mai 2024

06/05/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 29 Avril au 05 Mai 2024

29/04/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 22 au 28 Avril 2024

Voir aussi

Économie et finance en 7 du 24 au 30 Juin 2024

01/07/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 24 au 30 Juin 2024
Économie et finance en 7 du 17 au 23 Juin 2024

24/06/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 17 au 23 Juin 2024
Économie et finance en 7 du 10 au 16 Juin 2024

18/06/2024 - Economie et Finance en 7

Économie et finance en 7 du 10 au 16 Juin 2024

Publicité