RSS Feed  Les actualités de la BRVM en Flux RSS

NEWS FINANCIÈRES

Nous agrégeons les sources d’informations financières spécifiques Régionales et Internationales. Info Générale, Economique, Marchés Forex-Comodities- Actions-Obligataires-Taux, Vieille règlementaire etc.

Electricité: au Mali 2300 milliards FCFA d'investissement prévus sur les 5 prochaines années

10/06/2021
Catégories: Secteurs


L’approvisionnement correct en électricité au Mali requiert un investissement de 2300 milliards FCFA sur les cinq prochaines années. L’annonce a été faite par le directeur général de l'Energie du Mali (EDM), Oumar Diarra lors d'une récente rencontre avec la presse sur la problématique du sous-secteur de l'électricité.Les contraintes d'exploitation de l'EDM sont liées à l'approvisionnement en hydrocarbures de leurs centrales et le problème de transit sur leurs liaisons. Ainsi, pour Oumar Diarra, le règlement de ces problèmes nécessite un investissement d'envergure. « Nous sommes arrivés aux affaires en novembre 2020, nous avions procédé à une analyse très approfondie des causes des coupures et nous avions identifié deux causes principales. La première cause était due à des contraintes sur l'approvisionnement en hydrocarbures de nos centrales. Cela s'expliquait aussi par beaucoup d'autres facteurs parce que nous avons un volume considérable de consommation d'hydrocarbures. Fort malheureusement en 2020, tous ces volumes étaient portés à plus de 85% par un seul fournisseur qui n'arrivait pas à y faire face. La deuxième cause était le problème de transit sur nos liaisons. Le réseau électrique se subdivise en trois : réseau de transport, réseau de répartition et réseau de distribution. », a-t-il expliqué.Pour le patron de l'EDM, le règlement de ces problèmes nécessite un investissement d'envergure de 2300 milliards FCFA d'investissement sur les cinq prochaines années. Oumar Diarra informe qu’il y a 1 300 milliards qui sont déjà sous le coût du Partenariat Public-Privé ; 500 milliards FCFA dont le clausing financier est déjà fait et est porté par les bailleurs de fonds classiques comme la BOAD, la BID, etc. Ce qui reste à chercher, c'est 499 milliards FCFA.


0 COMMENTAIRE